Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/10/2009

Toulouse: Flânerie

En flânant dans Toulouse

 

Le Dôme de l'hospice de la Grave, de l'autre côté de la Garonne

IMG_6752-bis-cadre2.jpg

L'église Notre-Dame-du-Taur

 

Le mur-pignon de la façade, flanqué de tours octogonales et percé d'arcs en mitre, est un type fréquent dans la région.

IMG_6728-bis-cadre2.jpg

Le Capitole

 

L'hôtel de ville tire son nom de l'ancienne assemblée des capitouls autrefois en charge de l'administration de la ville. Dans la cour intérieure eut lieu l'exécution du duc de Montmorency, gouverneur du Languedoc, entré en rébellion armée contre le pouvoir de Louis XIII.

IMG_6735-rec-cadre2.jpg
IMG_6733-bis-cadre2.jpg

La grande place est le lieu de rendez-vous des Toulousains

 

IMG_6734-rec-cadre2.jpg

Le Donjon du Capitole, reste de l'ancien Capitole, restauré par Viollet-le-Duc

 

IMG_6730-bis-cadre2.jpg

La Basilique Notre-Dame-de-la-Daurade

 

L'église actuelle remonte au XVIII° s.

IMG_6753-bis-cadre2.jpg

 

Le quai de la Daurade est prisé par les étudiants de l'école des Beaux-arts.

IMG_6754-bis-cadre2.jpg
IMG_6756-rec-cadre2.jpg

L'hôtel d'Assézat (Fondation Bemberg)

 

Un des plus beaux hôtels élevé en 1555 - 1557, il abrite les collections de la fondation Bemberg qui comprennent des peintures, sculptures et objets d'art de la Renaissance au XX° s.

IMG_6757-bis-cadre2.jpg

Le musée des Augustins

IMG_6760-bis-cadre2.jpg

La cathédrale Saint-Etienne

 

Comparée à Saint-Sernin, elle paraît plutôt disparate et inachevée par manque de fonds.

IMG_6771-bis-cadre2.jpg

Le clocher-donjon rectangulaire est sans rapport avec les clochers polygonaux ajourés de la région.

IMG_6770-bis-cadre2.jpg
IMG_6763-bis-cadre2.jpg
IMG_6766-rec-cadre2.jpg
IMG_6769-bis-cadre2.jpg

14/10/2009

Toulouse: Eglise des Jacobins

En 1215, Saint-Dominique, effrayé par les progrès de l'hérésie albigeoise, avait fondé l'ordre des Frères prêcheurs. Le premier couvent des dominicains fut installé à Toulouse en 1216.

 

La construction de l'église et du couvent, première université toulousaine, commencée en 1230, se poursuivit au XIII° et XIV° s.

 

En 1233, le pape Grégoire IX confia à l'ordre des Frères prêcheurs la répression de l'hérésie cathare. L'Inquisition est en place!

 

L'église est un chef-d'oeuvre de l'école gothique du Midi. Sa tour octogonale servit de modèle pour de nombreux clochers de la région.

IMG_6738-bis-cadre2.jpg

Le contraste est spectaculaire entre l'aspect massif, voire austère, de l'extérieur et l'extraordinaire légèreté de l'architecture intérieure .

IMG_6746-bis-cadre2.jpg

Le grandiose vaisseau à deux nefs fut bâti par surélévations et agrandissements successifs. Il traduit le rayonnement de l'ordre et sa prospérité.

 

Les sept colonnes portent la voûte à 28 m de hauteur sous clé.

IMG_6741-bis-cadre2.jpg

Sur la dernière repose la voûte tournante de l'abside: ses 22 nervures alternativement minces et larges composent le fameux « palmier » des Jacobins.

IMG_6743-bis-cadre2.jpg

Au pied de cette colonne, des miroirs donnent une vision étonnante du décors.

IMG_6742-bis-cadre2.jpg
IMG_6744-bis-cadre2.jpg

Le cloître à colonnettes jumelées est typique du gothique languedocien. Il a été partiellement reconstitué vers 1830.

IMG_6748-bis-cadre2.jpg
IMG_6750-bis-cadre2.jpg
IMG_6749-bis-cadre2.jpg

Pour compléter:

 

http://www.jacobins.mairie-toulouse.fr/accueil/accjaco.htm

 

http://www.jacobins.mairie-toulouse.fr/

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemble_conventuel_des_Jacobins

 

http://architecture.relig.free.fr/toulouse_jacobins.htm

 

http://visites-virtuelles.showaround.fr/france-360/visite-virtuelle-toulouse-eglise-jacobins.htm

 

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2008/06/19/9627384.html

 

 

13/10/2009

Toulouse : Saint-Sernin

 

J'appréhendais un peu la visite de Toulouse. Mais finalement cela a été d'une facilité étonnante. J'ai déposé la voiture à un parking gratuit près du terminus du métro et en quelques minutes nous étions en plein centre.

 

« Ville rose à l'aube, ville mauve au soleil, ville rouge au crépuscule » ... Toulouse mélange les couleurs et les époques.

 

Commençons la visite par la Basilique Saint-Sernin. C'est certainement une des plus célèbres églises romanes du Midi. L'édifice actuel a été commencé vers 1080; il ne sera terminé que vers le milieu du XIV° s.

 

IMG_6696-bis-cadre2.jpg

Il est construit en brique et pierre. Le chevet est la partie la plus ancienne; il date du XI° s.

 

IMG_6693-bis-cadre2.jpg

L'étagement régulier des toitures, la présence de contreforts entre les ouvertures, ainsi que l'encadrement décoratif des baies et des portails, permettent une remarquable articulation des volumes.

 

Le clocher octogonal à cinq étages est ornés d'arcades romanes en plein cintre pour les trois étages inférieurs. Cette grande tour lanterne, reposant sur des piles massives de la croisées, a fait l'objet de vives polémiques relatives à sa réfection au XIX° s. par Viollet-le-Duc.

 

IMG_6698-bis-cadre2.jpg

Ouverte sur l'une des travées du collatéral mineur méridional, la porte Miègeville doit son nom au fait qu'elle s'ouvre face à la rue qui parcourait le milieu de la ville.


Les deux grands personnages de marbre des écoinçons semblent garder la porte . A droite, Saint Pierre bénit de la main droite et porte les clefs du royaume des cieux.

 


IMG_6703-rec-cadre2.jpg

De l'autre côté, la figuration de l'apôtre Jacques le Majeur manifeste l'importance du pèlerinage à Compostelle.

 


IMG_6704-rec-cadre2.jpg


Le passage est surmonté d'un tympan sculpté, occupé par un thème unique, celui de l'Ascension.

 

20090917-IMG_6699-2-cadre2.jpg

 

Au centre, le Christ, debout, les mains levées, la tête tournée vers le ciel, est dérobé à la vue de ses disciples par les nuées; deux anges l'aident à s'élever, tandis que quatre autres l'acclament.

 

Sur le linteau, les douze apôtres gardent leur visages tournés vers le ciel; aux extrémités, deux anges leur rappellent que l'Ascension est aussi la promesse du Retour et du Royaume éternel.

On trouve également quatre chapiteaux consacrés à l'expulsion d'Adam et Eve du Paradis, l'Annonciation et la Visitation, le massacre des innocents, des lions.

 

20090917-IMG_6700-2-cadre2.jpg
20090917-IMG_6700-cadre2.jpg

 

Sous le linteau, on trouve à gauche David et à droite, deux hommes aux visages bouffis.

 

 

20090917-IMG_6699-cadre2.jpg

Ce qui frappe au premier abord en entrant dans Saint-Sernin, c'est l'immensité de l'église.

 

IMG_6707-bis-cadre2.jpg

La nef centrale, flanquée de doubles collatéraux, se développe sur onze travées voûtées en plein cintre. Le contrebutement de la voûte centrale est assuré par les tribunes, elles-mêmes voûtées en quart-de-rond. Le chœur lui-même est entouré d'un vaste déambulatoire sur lequel ouvrent cinq chapelles rayonnantes.

 

L'élévation de l'édifice présente des tribunes qui prennent toute la largeur du bas-côté. Elles reçoivent un éclairage transmis au vaisseau central par de larges ouvertures géminées.

 

IMG_6726-rec-cadre2.jpg

C'est le type accompli de la grande église de pèlerinage, conçue pour faciliter la dévotion des foules.

 

20090917-IMG_6710-cadre2.jpg

Le chœur a reçu, au XVIII° s., un décor baroque. Le grand baldaquin qui s'élève au-dessus de la châsse de saint Saturnin remplaça au milieu du XVIII° s. une construction gothique.

 

20090917-IMG_6716-cadre2.jpg
20090917-IMG_6718-cadre2.jpg
20090917-IMG_6722-cadre2.jpg

Le déambulatoire et la crypte présentent de nombreux retables et reliquaires, certains présentés dans des réceptacles de bois doré et peint..

IMG_6713-cadre2.jpg

Des bas-reliefs de la fin du XI° s., en marbre de Saint-Béat, sont encastrés contre le mur de la crypte.

 

La basilique Saint-Sernin est une étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, sur la voie d'Arles.

 

Pour compléter:

 

http://pmaude.free.fr/Sernin/presentation.htm

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Sernin_de_Toulouse

 

http://architecture.relig.free.fr/sernin.htm

 

http://www.occitanie.org/toulouse/saint-sernin.html

 

 

09:31 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toulouse, saint-sernin