Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/10/2009

Les bastides du Tarn

 

Les bastides se développèrent au XIII° s.; elles constituaient un moyen, pour leurs promoteurs, de renforcer leur pouvoir sur le plan économique, en en retirant droits et revenus, mais aussi, sur le plan politique, en contrôlant des populations ainsi regroupées et en implantant ces villes nouvelles aux frontières de leur possessions.

 

Généralement, la bastide est construite sur un plan orthogonal, autour d'une place centrale, ses rues déterminant un parcellaire en damier.

 

Nous quittons Cordes-sur-Ciel pour la visite de quelques bastides du Tarn.

 

Sur notre route, un colombier; le Tarn en compte plus de 1700, d'une variété exceptionnelle en terme d'architecture ou d'histoire. Celui-ci est situé sur la commune « Le Verdier ».

IMG_6602-bis-cadre2.jpg

C'est un pigeonnier sur piliers avec un toit à quatre pentes à double lucarnes. Les piliers sont fait de six cylindres en calcaire superposés et terminés par un large capel et un chapiteau. La caisse à colombages est faites de pans de bois et de briquettes plates coiffée d'un toit de tuiles plates. L'envol des pigeons se fait par deux lucarnes fermées par des plaques percées d'orifices circulaires. Le pigeonnier représentait une source de revenus importants à deux niveaux: un engrais, la fiente du pigeon (la Colombine) et une viande tendre, le pigeonneau.

 

De son riche passé, Castelnau-de-Montmiral conserve quelques demeures anciennes bien mises en valeur par une restauration réussie.

IMG_6604-bis-cadre2.jpg

La place des Arcades est ornée de couverts portant des étages en encorbellement et à pans de bois. Certaines maisons datent du XVII° s.. Cette disposition est une caractéristique des bastides du sud-ouest.

IMG_6603-bis-cadre2.jpg

Dans l'église (XV° s.) , on admire la croix reliquaire gemmée des comtes d'Armagnac, dite « croix de Montmiral », bel exemple d'orfèvrerie religieuse du XIII° s..

IMG_6606-bis-cadre2.jpg

On note la décoration polychrome de l'intérieur de l'église.

IMG_6609-bis-cadre2.jpg

La porte des Garrics fait face à la route de Gaillac; c'est un beau spécimen d'architecture militaire du XIII° s.

IMG_6610-cor-cadre2.jpg

Puycelsi est un village médiéval, fortifié, bâti sur un énorme rocher dominant à pic la rivière de la Vère. Les remparts sont flanqués de deux tours et percés de portes fortifiées.

IMG_6614-cor-cadre2.jpg

Au hasard des rues, on découvre nombre de demeures et d'édifices intéressants:

 

Mairie du XVI° s.

IMG_6618-bis-cadre2.jpg

Vieilles maisons

IMG_6616-bis-cadre2.jpg

Eglise Sainte-Corneille avec une nef gothique et un clocher-porche du XVIII° s.

IMG_6621-bis-cadre2.jpg

Bruniquel est une ancienne cité marchande florissante où se négociait notamment le safran.

 

Bâti en belle pierre jaune sur des assises qui pourraient remonter au VI° s., le château comporte diverses parties allant du XII° au XVIII° s.

IMG_6629-cor-cadre2.jpg

La maison Payrol est un ancien hôtel de marchands du XIII° s., remanié à la renaissance.

IMG_6627-bis-cadre2.jpg

L'église avec un clocher mur récent (XIX° s.)

IMG_6624-bis-cadre2.jpg

Le vieux bourg est un dédale de ruelles en pente, de vieilles demeures de pierre sèches, de vestiges de fortifications. Tout ici incite à la flânerie et à la rêverie.

 

C'était aussi une halte sur le chemin de Compostelle.

 

Situé à la limite du Quercy, de l'Albigeois et du Rouergue, Saint-Antonin-Noble-Val était un point de passage obligé, assurant à la bourgade d'importantes sources de revenus.

 

La maison romane (Ancien hôtel de ville) a été bâtie en 1225 pour un riche bourgeois anobli. Elle fût restaurée par Viollet-le-Duc qui lui accola un beffroi carré couronné d'une loggia à mâchicoulis dans le style italien toscan (!).

IMG_6631-bis-cadre2.jpg

La galerie des colonnettes du premier étage est orné de deux piliers portant les statues de l'empereur Justinien, d'Adam et Eve.

IMG_6634-bis-cadre2.jpg
IMG_6634-rec-cadre2.jpg

 

Pour compléter:

 

http://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/castelnau-de-montmiral-0

 

http://www.artichaud.fr/bastides/castelnau-de-montmiral.html

 

http://www.puycelsi.fr/office/index.php?option=com_content&view=article&id=15&Itemid=26&lang=fr

 

http://www.artichaud.fr/bastides/puycelsi.html

 

http://www.les-plus-beaux-villages-de-france.org/fr/bruniquel-0

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Bruniquel

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Antonin-Noble-Val

 

http://www.passion-tarn-et-garonne.info/galerie/Saint-Antonin-Noble-Val-98.html

 

 

08:46 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bastide, tarn, colombier

10/10/2009

Cordes-sur-Ciel

En 1222, en pleine guerre des albigeois, Raymond VII de Toulouse décide la création de la bastide de Cordes qui devient un asile de choix pour les adeptes du catharisme. Elle subira les sévices de l'Inquisition et ne fera sa soumission qu'en 1321.

 

Au XIV° s., le commerce des cuirs et des draps y est florissant. Les teinturiers établis sur les rives du Cérou utilisent le pastel et le safran abondants dans la région.

 

Les guerres de Religion, la peste puis la construction du canal du Midi, au XVII° s. contribuent à éloigner Cordes des grands axes commerciaux.

 

En 1940, des artistes amenés par le peintre Yves Brayez donnent à la cité un élan artistique qui dure toujours.

IMG_6591-bis-cadre2.jpg

Comme le dit Camus, c'est une cité hors du temps, échouée à la frontière d'un autre univers, où la lumière vient jouer sur les tons rose et gris des façades en grès.

 

Partons à la découverte de la ville haute, flânant aux hasards des ruelles empierrées, parmi un exceptionnel ensemble de maisons gothiques.

 

Encore dans la ville basse, la Capelette Saint-Jacques, près de l'hôpital qui servait de relais aux pèlerins qui empruntaient la voie secondaire Le Puy – Rodez (ou Conques) – Cordes – Toulouse vers Compostelle.

IMG_6560-bis-cadre2.jpg

La Porte de l'Horloge fermait la quatrième enceinte. L'escalier du Pater Noster y monte, à partir du quartier de la Bouteillerie; il compte autant de marches qu'il y a de mots dans la prière en latin.

 

IMG_6600-bis-cadre2.jpg

 

Ensuite, la tour de la Barbacane, imposante sentinelle de la troisième enceinte (XIII° s.)

 

IMG_6564-bis-cadre2.jpg

La Porte du Vainqueur ( ou Porte du Planol) s'ouvre parallèlement au mur de la deuxième enceinte; elle est telle qu'elle fut bâtie en 1222. Elle était munie d'un pont-levis jeté au-dessus d'un fossé.

IMG_6567-bis-cadre2.jpg

La maison Gorsse (XV° s.) témoigne d'une certaine aisance dans la cité. C'est un bel exemple de passage du style gothique au style renaissance avec de belles fenêtres à meneaux.

IMG_6571-bis-cadre2.jpg

Tout proche, le Portail peint ( ou portail de Rous) qui donne accès au coeur de la ville fortifiée.

IMG_6574-bis-cadre2.jpg

En suivant la Grand Rue, on longe la maison Prunet qui se distingue par le grès mauve de sa façade. A côté, la maison du Grand Fauconnier, construite en grès ocre, est la plus récente des demeures gothiques cordaises.

IMG_6577-cor-cadre2.jpg

La Halle avec 24 piliers octogonaux qui soutiennent une charpente refaite au XIX° s. Une logette entoure l'ouverture d'un puits d' une profondeur de 113,47 mètres, qui intrigue encore les spécialistes.

 

IMG_6580-bis-cadre2.jpg

Maintes fois remaniées, l'église Saint-Michel conserve le choeur et le transept du XIII° s.. Le clocher à base carrée (XIV° s.) est terminé par un étage octogonal, flanqué d'une tour de guet.

IMG_6588-bis-cadre2.jpg

La maison du Grand Veneur est la seule maison gothique qui possède trois étages; la façades a subit les restaurations du XX° s.

IMG_6583-bis-cadre2.jpg

Une scène de chasse est représentée au deuxième étage de la façade.

IMG_6583-rec-cadre2.jpg

Sur la photo on distingue un archer s'apprêtant à tirer une flèche, un chien poursuivant un cerf, un sonneur de trompe suivi d'un chien menaçant, un dernier chien poursuivant un lapin se dirigeant vers un arbre. Un oiseau couronne le sommet des grands arcs.

 

A l'autre bout de la ville, la porte des Ormeaux donnait aussi accès au coeur de la cité. Elle constitue un résumé des restaurations successives.

 

IMG_6586-bis-cadre2.jpg

Pour compléter:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cordes-sur-Ciel

 

 

11:37 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tarn, bastide, cathares

09/10/2009

Albi (suite)

Suite de notre visite .......

IMG_6544-cor-cadre2.jpg

Le palais de la Berbie, ancienne citadelle et résidence épiscopale démantelée à partir de 1598 ( date de promulgation de l'édit de Nantes), abrite depuis 1922 le musée Toulouse-Lautrec créé à l'initiative de sa mère qui lui confia plus de 1000 oeuvres de l'artiste. Après Avignon, c'est l'un des plus anciens ensembles épiscopaux de France.

IMG_6547-bis-cadre2.jpg

La collégiale Saint-Salvy avec un clocher massif qui s'élève sur le côté nord. La tour romane en pierre, à bandes lombardes, surmontée d'un étage gothique (XII° s.), est terminée par une construction en brique du XV° s. La tour crénelée qui la flanque, « la gacholle », servait de tour de guet.

IMG_6555-bis-cadre2.jpg

Du cloître, il ne subsiste que la galerie orientale, qui présente des chapiteaux romans historiés et des chapiteaux gothiques à feuillages.

IMG_6556-bis-cadre2.jpg

Des berges du Tarn nous découvrons de superbes vues, loin des rumeurs de la ville et du pont Vieux, une très belle vue sur la cathédrale.

IMG_6549-bis-cadre2.jpg
IMG_6550-bis-cadre2.jpg

 

Dans la ville, de vieilles maisons attirent notre regard.

 

La maison Enjalbert,construction du XVI° s., typique du style albigeois de la renaissance, avec ses briques entrecroisées et son colombage.

IMG_6552-rec-cadre2.jpg

La maison du vieil Alby, restaurée selon les plans d'une maison médiévale, en brique et en bois avec un étage en encorbellement.

 

IMG_6558-bis-cadre2.jpg

09:46 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tarn, albi