Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/12/2009

Lichen

En hiver, les arbres et les arbustes dénudés s'offrent à notre regard curieux.

20091218-IMG_7784-cadre3.jpg

La présence de taches colorées verdâtres, grisâtres ou jaunâtres indique fort probablement la présence de lichens. Ce sont des organismes primitifs qui se propagent sur à peu près n'importe quelle surface rugueuse.


20091218-IMG_7786-cadre3.jpg

Le lichen est une association entre une algue et un champignon vivant en symbiose. Il est épiphyte, c'est-à-dire qu'il utilise les arbres comme support de croissance.

La présence de plaques de lichen sur l'écorce des arbres peut être très révélatrice de l'état de la qualité de l'air. Certaines espèces sont sensibles à la pollution atmosphérique, notamment aux polluants soufrés et azotés, aux particules et à l'ozone, tandis que d'autres la tolèrent.

 

Les communautés de lichens changent donc au fil de l'évolution de la qualité de l'air et des conditions écologiques. Par conséquent, grâce à l'examen des types de lichens vivant sur les arbres de notre quartier et la quantité d'écorce qu'ils recouvrent, nous pouvons obtenir une mesure relative de la qualité de l'air.

 

Les principaux lichens de nos arbres sont:

  • La «mousse» des chênes, (Evernia prunastri). C’est bien un lichen, gris-blanc de forme très ramifiée. Assez buissonnant et présent surtout sur les arbres.

  • La Parmélie (Parmelia sulcata). Un des plus fréquent chez nous. Plantes plates, de couleurs gris-bleuté.

  • Le Cladonia (Cladonia fimbriata). Aussi très fréquent, se présentant comme de minuscules champignons gris. Se développe plutôt sur l’humus et le bois.

  • Le Xanthoria (Xanthoria parietina). Le lichen de couleurs jaune–orangé, plaqué sur le support. Il est aussi très répandu.

20091218-IMG_7788-cadre3.jpg
test-1-cadre3.jpg

Pour compléter:

 

http://jardinoscope.canalblog.com/archives/2006/09/24/2755299.html

 

http://www2.ac-lille.fr/lichen/default.htm

 

http://pagesperso-orange.fr/rosalide/lichen_1.htm

 

http://www.pluct.fr/mes_liens_26.htm

 

http://www.jardin.ch/Dossiers/lichens.html

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lichen

 

http://etat.geneve.ch/dt/nature/lichens-274-3304.html

 

http://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/emediasciences/documents/livret_de_determination_des_lichens.pdf

 

http://www.uclouvain.be/cps/ucl/doc/emediasciences/documents/Fascicule_Lichens.pdf

 

 

 

A visiter:

 

http://www.marchelibre.be/Curieux/curieuxmenu.htm

 

 

 

 

 

30/06/2009

Arbre à perles, arbre à térébenthine

IMG_3583-bis-cadre1.jpg
IMG_3583-rec-2-cadre1.jpg
IMG_3583-rec-cadre1.jpg

Cet arbre appartient à la famille des Méliacées, une famille tropicale d'arbres et d'arbustes à bois odorant et feuilles pennées sans stipules. On utilise de nombreux bois de cette famille tels l'acajou, le « cèdre » d'Afrique, etc.

 

Appelé lilas de perse ou arbre à perles (Melia azedarach L.), c'est un arbre de taille moyenne, à feuilles doublement composées, grandes, très variables, de 20 à 50 cm de long. Les fleurs sont petites, lilas, en grappes lâches parmi les feuilles supérieures, odorantes, d'environ 1 cm de long. Le fruit est globuleux, de 1 à 1,5 cm, jaune et plein à maturité mais se ridant s'il reste sur l'arbre.

 

Il est originaire de l'Himalaya et de la Chine, et communément planté dans la région méditerranéenne où il est naturalisé.

 

Les graines des fruits sont utilisées pour faire des chapelets, c'est pour cela qu'on l'appelle « Arbor sancta » ou l'arbre à perles. Les fruits sont un peu toxiques; les feuilles sont supposées éloigner les moustiques.

 

Synonymes: margousier, lilas des Indes, China tree

 

Anglais: Chinaberry, Persian Lilac

 

Pour compléter:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Chinaberry

 

http://crdp2.ac-besancon.fr/flore/flore/especes/melia_aze...

 

http://www.anteak.fr/azadirachta_indica_vademecum.html

 

http://www.barbadine.com/pages/melia_azedarach_lien.htm

 

http://articlesnature.wordpress.com/2008/11/27/les-arbres...

 

IMG_3595-bis-cadre1.jpg
IMG_3595-rec-cadre1.jpg
IMG_3595-bis-rec-cadre1.jpg

Cet autre arbre appartient à la famille des Anacardiacées, famille principalement tropicale d'arbres et d'arbustes renfermant des résines ou une sève laiteuse acide et des écorces résineuses. Les noix d'acajou, les arbres à laque, les mangues, etc., proviennent de cette famille. Chez nous, on cultive dans les parcs Cotinus coggygria (Arbre à perruque), originaire d'Europe méridionale et du Caucase ainsi que plusieurs espèces de Rhus (Sumac).

 

Appelé Arbre à térébenthine (Pistacia terebinthus L;), cet arbuste de 2 à 5 m de haut dégage une forte odeur de résine. Les feuilles sont composées, ressemblant aux feuilles de Frêne. Les fleurs sont en grappes naissant sur les jeunes rameaux d'un an. Les fruit sont globuleux, de la taille d'un pois, rouge puis brun à maturité. Il aime les collines et rochers calcaires du pourtour méditerranéen.

 

Anglais: Turpentine Tree, Terebinth

 

Pour compléter:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pistachier_t%C3%A9r%C3%A9bin...

 

http://www.florealpes.com/fiche_pistachier.php

 

http://www.afleurdepau.com/Flore/anacardiaceae/pistacia-t...

 

http://plantes-des-jardins-et-des-chemins.blogspot.com/20...

 

http://www.jtosti.com/fleurs2/pistachier.htm

 

 

08:47 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : arbres, cyclades, vacances