Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/12/2009

Au pays des impressionnistes (6)

Suite de notre voyage au temps des impressionnistes (juin 2006)


Le jardin de Claude Monet à Giverny

 

Claude Monet se fixa à Giverny en avril 1883.

 

"Je suis dans le ravissement, Giverny est un pays splendide pour moi..." écrivait-il un mois à peine après s'y être installé.

20060607-IMG_1422-cadre3.jpg

Le jardin du maître est toujours tel qu'il l'a voulu : source permanente d'inspiration pour la peinture, exubérant par ses arceaux de rosiers lancés comme des gerbes au dessus de l'allée centrale, coloré les jours de soleil comme les jours de pluie, multifacettes selon les heures de la journée.


Il est composé de deux parties séparées : le clos normand qui 'habille' la demeure et le fameux étang qu'il a fait creuser sur un terrain contigu acheté après mille difficultés.

 

En ce début du mois de juin, la visite est un vrai plaisir pour les yeux.

20060607-IMG_1409-cadre3.jpg
20060607-IMG_1404-cadre3.jpg
20060607-IMG_1420-cadre3.jpg
20060607-IMG_1441-cadre3.jpg
20060607-IMG_1450-cadre3.jpg
20060607-IMG_1444-cadre3.jpg
20060607-IMG_1448-cadre3.jpg

 

Pour en savoir plus:

 

http://giverny.org/giverny/giverny.htm

 

http://www.vernon-visite.org/rf3/jardin_monet.htm

 

http://givernews.com/?Les-jardins-de-monet

 

http://giverny-monet.com/giverny.htm

 

 

Pour mémoire, je vous ai présenté récemment des photos prises lors d'une seconde visite en septembre 2009.

 

21/12/2009

Au pays des impressionnistes (5)

Poursuivons notre voyage dans le val d'Oise

 

L'abbaye royale de Royaumont

20060609-IMG_1626-cadre3.jpg

 

Dans un splendide cadre naturel de forêts et de marais, l’abbaye royale de Royaumont est un site remarquable.

A la demande de son père, Louis IX, le futur Saint Louis, décide l'édification de l'abbaye de Royaumont. On raconte que Saint Louis participa de sa main à la construction de l'abbaye, qui fut consacrée dès 1235. Il resta profondément attaché à son abbaye, sa première fondation, dans laquelle il enterrera trois de ses enfants et l'un de ses frères. C'est à cette époque que l'abbaye connaît son plus grand rayonnement et compte jusqu'à 140 moines.

 

La mort de Saint Louis et la guerre de Cent Ans le déclin progressif de l'abbaye. La communauté religieuse se réduit à une dizaine de religieux tandis que les bâtiments tombent à l’abandon.

 

A la renaissance, Royaumont devient une abbaye de Cour et connaît une nouvelle période de splendeur, pendant laquelle on voit se succéder hôtes et personnages célèbres.

 

Les religieux habitent l’abbaye jusqu’à la Révolution, quand le dernier abbé s'enfuit sans avoir eu le temps de profiter du splendide palais qu'il s'est fait construire. Les dix moines restants quittent l'abbaye en 1790.

20060609-IMG_1658-cadre3.jpg

L'église de Royaumont fut détruite en 1792. Le nouveau propriétaire de l'abbaye, le marquis de Travanet, fit construire dans le parc, avec les pierres de l'église, les habitations des ouvriers de la filature qu'il installait à Royaumont. Tandis que pour les besoins de l'usine on maltraitait la vieille architecture, le goût romantique des ruines et la vie mondaine des nouveaux occupants drainaient la bourgeoisie parisienne. Dans la deuxième moitié du XIX° siècle, les religieuses de la Sainte Famille de Bordeaux s'employèrent à rendre son âme à l'abbaye. Guidées par l'idée de reconstituer l'architecture gothique initiale et pour la gloire de Saint Louis, elles entreprirent de vastes travaux.

20060609-IMG_1629-cadre3.jpg


Pendant la Première Guerre Mondiale, l'abbaye est mise à la disposition d'infirmières écossaises qui y soignent jusqu’à 3000 blessés.

 

En 1964, Henry et Isabel Goüin créent la Fondation Royaumont pour le progrès des Sciences de l’Homme, première fondation privée française à vocation culturelle. Elle est aujourd'hui connue pour ses concerts de musiques classiques.

20060609-IMG_1659-cadre3.jpg

Le parc de Royaumont résulte de transformations faites à des époques fort distinctes. Les cisterciens furent les premiers à modeler le paysage et les canaux qui parcourent le parc témoignent de leur maîtrise en matière d’hydraulique et d’aménagement. Plus tard, d’autres canaux s’y ajoutèrent et certains furent transformés en miroir. Au 19ème siècle les religieuses qui occupèrent Royaumont créent des allées arborées et une petite grotte encore visible aujourd’hui.

20060609-IMG_1654-cadre3.jpg

Depuis 2004 un jardin d'inspiration médiévale "le jardin des neuf carrés" est ouvert, il accueille tous les trois ans une nouvelle collection de plantes.

 

Le décor est constitué de carrés en plessis de châtaignier et d'une clôture en osier vivant tressé afin de mettre en scène des plantes constituant une référence aux travaux botaniques de l’abbesse bénédictine Hildegarde von Bingen (1098-1179). Cette grande figure allemande du Moyen âge est notamment réputée pour ses visions, ses œuvres musicales et ses écrits scientifiques dont des traités de botanique (« Physica », « Causæ et curæ »). La « table du savoir » présente les plus beaux végétaux que l’on retrouve dans les carrés. Le jardin de pieds-mères constitue la réserve du jardin.

20060609-IMG_1636-cadre3.jpg

Le cloître présente un jardin composé de parterres réguliers avec un bassin en son centre et le plan de l’église est repris par des parterres de pelouses ponctués des vestiges des colonnes du monument détruit.
20060609-IMG_1633-cadre3.jpg
20060609-IMG_1639-cadre3.jpg
20060609-IMG_1653-cadre3.jpg
20060609-IMG_1643-cadre3.jpg

Pour compléter:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Royaumont

 

http://photosmtoo.com/95/royaumont/index.htm

 

http://www.romanes.com/Royaumont/

 

http://www.royaumont.com/

 

http://metreya.blog.lemonde.fr/le-systeme-hydraulique-de-...

 

 

08:50 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : royaumont, val d'oise, abbaye

20/12/2009

Au pays des impressionnistes (4)

La Roche-Guyon (Suite)

 

Les tapisseries

 

Ces tapisseries représentent l'histoire d'Esther, une jeune femme juive dont s'éprit le roi des Perses et qui sauva son peuple d'un génocide grâce à l'influence qu'elle exerça sur son époux. L'histoire est tirée de la Bible et elle a connu un succès certain depuis le Moyen-Âge. Racine en a même fait une tragédie.

 

La commande de la duchesse d’Enville a été réalisée à partir des cartons du peintre Jean-François de Troy (1679-1752), utilisés comme modèles depuis 1738.

 

Féministe avant l'heure, il n'est pas surprenant qu'elle ait privilégié une histoire qui met en valeur un personnage féminin.

 

Très appréciée, la série complète de sept tableaux inspirés de la Bible illustrait les principaux épisodes de l’histoire d’Esther. La duchesse en a retenu quatre.

  • la toilette d’Esther

20060608-IMG_1533-3-cadre3.jpg
20060608-IMG_1534-cadre3.jpg
  • le couronnement d’Esther

20060608-IMG_1527-cadre3.jpg


  • le dédain de Mardochée

20060608-IMG_1526-2-cadre3.jpg
20060608-IMG_1528-cadre3.jpg
20060608-IMG_1529-cadre3.jpg


  • la condamnation d’Haman


20060608-IMG_1530-cadre3.jpg
20060608-IMG_1531-cadre3.jpg
20060608-IMG_1532-cadre3.jpg

 

 

 

Pour compléter:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_La_Roche-Guyon

 

http://www.casteland.com/pfr/chateau/idf/valdoise/rocheg/rocheg_hist.htm

 

http://clioroche.chez.com/chateau.html

 

http://www.chateaudelarocheguyon.fr/content/heading14634/content15776.html

 

La Roche-Guyon au siècle des Lumières l Le duc Alexandre de La Rochefoucauld (1690-1762) et la duchesse d'Enville (1716-1797) l Les grands travaux l Les tapisseries d'Esther