Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/03/2011

Massette

 

IMG_6486-rec-cadre4.jpg

IMG_6491-rec-cadre4.jpg
IMG_6486-rec1-cadre4.jpg

La massette est une plante familière des endroits marécageux disséminés mais elle est aussi présente dans les estuaires en delta.

 

Souvent appelée canne de jonc, ou lambourdeau, ou encore roseau de la passion, il en existe plusieurs espèces comme la massette à larges feuilles (Typha latifolia) et la massette à feuilles étroites (Typha angustifolia). Ces deux espèces ont des feuilles de largeurs différentes mais sont toutes deux très hautes – certaines atteignent trois mètres !

 

On a signalé en Campine et en Lorraine, notamment, un hybride entre ces deux espèces : Typha x glauca, plante souvent très robuste ( jusqu'à 4 m de haut ! ).

 

Elles n'ont pas la tête plumeuse des phragmites mais possèdent de denses capsules de graines verticales de couleur brun-chocolat. Celles-ci éclatent quand les graines sont mûres et bien des gens ont été surpris de les voir ainsi se répandre chez eux alors qu'ils les avaient cueillies pour leur effet décoratif....

 

Néerlandais : Lisdodde

 

 

Pour compléter :

 

http://autonomieurbaine.blogspot.com/

 

 

14/03/2011

Roseau commun

 

IMG_6495-bis-cadre4.jpg


IMG_6484-rec-cadre4.jpg


 

Le roseau commun ou sagne (Phragmites australis ou Phragmites communis ) est une espèce de plante vivace de la famille des Poaceae (Graminées).

 

Cette espèce a de longues tiges fines ornées d'un plumeau argenté et peut mesurer jusqu'à 3m de haut.

 

L’inflorescence est une grande panicule (12-40 cm) plumeuse (poils fins et blancs qui donne une apparence soyeuse) comportant de nombreux rameaux. Panicules jaune verdâtre (jeunes) puis rouge brunâtre (matures) qui persistent tout l’hiver sur les tiges dénudées. Floraison en août et septembre.

 

Il est présent en Asie, en Europe, en Amérique, en Afrique et en Australie.

 

Il a un tendance à devenir envahissant. Les racines spécialisées, ou rhizomes colonisent l'eau jusqu'à un mètre de profondeur. L’envahissement des marais par le roseau commun est grandement influencé par la dispersion de la plante à l’aide de son réseau de rhizomes.

 

En colonie, il constitue une roselière, végétation rencontrée généralement dans les zones humides, sur des sols gorgés d'eau et peu oxygénés. Les roseaux étaient utilisés localement, dans les toitures des maisons et pour fournir de la litière aux animaux. Ils constituent un abri de choix pour les passereaux et les petits mammifères. On y trouve aussi un joli papillon, le machaon.

 

Le roseau commun est encore utilisé dans l'épuration des eaux usées et le traitement des boues. Son important système racinaire se développe dans des massifs filtrants favorisant une épuration optimum et une dégradation des boues grâce au drainage, à l'évaporation, à l'absorption par les plantes et à la décomposition microbienne

 

IMG_6464-rec-cadre4.jpg

Pour compléter :

 

http://nature.jardin.free.fr/vivace/ft_phragmites.html

 

http://www.martineschnoering.com/article-le-roseau-commun-coucher-de-soleil-sur-la-graviere-48269573.html

 

http://maurtimer.wordpress.com/2011/02/09/le-petit-roseau-ou-roseau-commun/

 

IMG_6483-rec1-cadre4.jpg

 

13/03/2011

Chaton de saule

IMG_6446-rec-cadre4.jpg
IMG_6444-rec-cadre4.jpg