Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/11/2009

Morelle de balbis et morelle noire

Deux solanacées rencontrées récemment.

 

La première est plutôt sauvage et fleurit encore en cette période de l'année. C'est la morelle noire (Solanum nigrum L.).

IMG_7577-rec-cadre2.jpg
IMG_7608-rec-cadre2.jpg

Ses petites fleurs blanches ressemblent beaucoup à celles des pommes de terre, de la même famille. Ses fruits sont de petites baies vertes puis noires.

Selon ma flore, c'est une espèce très variable en ce qui concerne la pubescence, la forme des feuilles, la couleur des baies, etc.

 

Elle est assez courante sauf en Lorraine et dans les Ardennes.

IMG_7613-rec-cadre2.jpg
IMG_7570-rec-cadre2.jpg

Néerlandais: Zwarte nachtschade

 

Anglais: Black Nightshade

 

Synonymes: crève-chien, raisin de loup, herbe aux magiciens.

 

Cette plante est toxique car elle contient un alcaloïde, la solanine.

 

 

La seconde est plutôt une plante cultivée et parfois vagabonde et envahissante. Je l'ai photographiée à Giverny, dans le jardin de Claude Monet. C'est la morelle de balbis (Solanum sisymbriifolium Lamarck).

IMG_6424-cadre2.jpg

IMG_6424-rec-2-cadre2.jpg

C'est une plante annuelle ou pérenne érigée, d’1 à 2 m de haut, originaire d’Amérique du Sud qui est actuellement présente sur tous les continents. Cette plante a de nombreux usages: elle est utilisée comme culture piège contre les nématodes à kyste de la pomme de terre (Globodera spp.), et ses fruits servent de source de solasodine (pour synthétiser des hormones utilisées en pharmacologie). Cependant, elle peut avoir un comportement envahissant en entrant en compétition avec la végétation indigène.

 

Elle été introduite en Europe pour l’ornement. Elle est présente dans plusieurs pays mais son statut reste assez flou. Cette plante est trouvée le long des routes, dans les terrains vagues et dans les zones agricoles.

 

Néerlandais: Raketblad

 

Anglais: Sticky Nightshade, Litchi Tomato

 

Pour compléter:

 

Morelle noire

 

http://plantes-toxiques.skynetblogs.be/post/5989263/la-morelle-noire

 

http://www.ilu.be/couleurdune/Autres_familles____#toc13

 

http://www.br.fgov.be/PUBLIC/GENERAL/GENERALFR/poisonousplantsfr.php

 

http://isaisons.free.fr/solanum%20nigrum.htm

 

http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=361

 

http://www.florealpes.com/fiche_morellenoire.php

 

Morelle de balbis

 

http://www.coplfr.org/articles21a26/article26pag1.html

 

http://isaisons.free.fr/solanum-sisymb.htm

 

http://sureaux.blogspirit.com/archive/2009/03/10/cultivons-les-morelles.html

 

 

 

 

 

02/11/2009

Phytolaque

Je l'ai découverte cet été en bordure de la plaine de jeu située derrière notre jardin.

IMG_5857-bis-cadre2.jpg

Rencontre étonnante car elle n'est pas originaire de nos régions mais de l'Asie orientale.

 

Il s'agit de la Phytolaque d'Orient (Phytolacca esculenta), plante cultivée qui, selon ma flore, serait subspontanée dans la partie NE du pays.

IMG_5859-bis-cadre2.jpg

Elle appartient à la famille des Phytolaccacées.

 

Néerlandais: Aziatische - , Oosterse - karmozijnbes

 

Lors de notre voyage en France, nous avons rencontré une autre espèce: le Raisin d'Amérique ou Teinturier (Phytolacca americana L. ou P. Decandra L.), originaire d'Amérique du Nord et naturalisé en Europe méridionale.

IMG_6795-bis-cadre2.jpg
IMG_6796-bis-cadre2.jpg

Selon ma flore, elle serait naturalisée dans la partie SW du pays. C'est une plante envahissante.

 

Toute la plante est toxique, surtout les baies non mures.

 

Néerlandais: Karmozijnbes

 

 

Pour compléter:

 

 

http://www.tuinadvies.be/karmozijnbes_soorten_vaste_planten.htm

 

http://www.annetanne.be/kruidenklets/uit-de-kruidenmand/kruiden-k-z/phytolacca-karmozijnbes/

 

http://botanic.canalblog.com/archives/blanc/index.html

 

http://www.jtosti.com/Fleurs/phytolacca.htm

 

http://www.krissnature.over-blog.com/article-5408554.html

 

http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=842

 

http://www.afleurdepau.com/Flore/Phyto/Raisin/x.htm

 

http://www.pixiflore.com/pages/fiche_plante.asp?id_plante=231

 

 

Plantes toxiques:

 

http://www.gastronomica.be/fr/pg/pg-005_3_10.html

 

 

 

 

 

 

31/10/2009

Balsamine de l'Himalaya

Cette balsamine a été photographiée dans le jardin de Claude Monet à Giverny.

IMG_6365-rec-cadre2.jpg

IMG_6365-rec-1-cadre2.jpg

Nous l'avons aussi rencontrée lors de notre périple en Ariège où elle est vraiment envahissante; elle apprécie les lieux humides et un peu ombragés.

 

Elle appartient à la famille des Balsaminacées qui regroupe environ 450 espèces répandues principalement en Asie et en Afrique.

 

Notre flore répertorie:

 

  • la balsamine géante (Impatiens glandulifera) surtout cultivée pour la décoration des jardins et naturalisée souvent en grande abondance dans une grande partie de l'Europe. Elle est originaire de l'Himalaya.

  • la balsamine à petites fleurs (Impatiens parviflora) provenant d'Asie centrale et orientale et naturalisée dans une grande partie de l'Europe.

  • la balsamine des bois (Impatiens noli-tangere L.) assez courante en région mosane, en Ardenne et dans l'Eifel occidental; elle est mellifère.

  • la balsamine du Cap (Impatiens capensis) naturalisée au bord de la Somme et ayant tendance à s'étendre vers le nord; elle est originaire d'Amérique du Nord.

 

Balsamine de l'Himalaya

Appelée aussi balsamine de l’Himalaya, ou encore balsamine glanduleuse, cette plante annuelle est envahissante et peut atteindre plus de quatre mètres de haut. Originaire de l’Himalaya, c’est au début du siècle dernier, qu’elle est introduite en France par un botaniste anglais.

D’abord présente dans les jardins botaniques, la balsamine, par sa croissance luxuriante et ses grappes de fleurs aux teintes rose fuchsia, conquit les architectes et jardiniers de l’époque, et se retrouve dans les parcs et jardins comme plante d’ornement.

Dans les régions ou elle a trouvé un terrain propice à son développement, elle est, comme sa cousine, la Renoué du Japon, de par sa croissance rapide difficile à contrôler. Son système racinaire, de type rhizomateux, qui n’assure qu’une médiocre stabilité des berges représente une réelle menace pour l’équilibre biologique et physique des rivières.

 

IMG_6367-rec-cadre2.jpg

Pour compléter:

 

 

http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=194

 

http://givernews.com/?2009/08/26/952-balsamine

 

http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/mouvements/balsamine.htm

 

http://fructidor.xooit.be/t16-La-belle-invasive.htm

 

http://www.afleurdepau.com/envahisseurs/balsamine-himalaya/balsamine-himalaya.htm

 

http://www.br.fgov.be/PUBLIC/GENERAL/EDUCATION/EDUCATIONFR/infoblad_invasieve-plantenfr.html

 

http://www.ulg.ac.be/cms/c_230911/entre-berce-et-renouee

 

http://www.a-tout-vent.over-blog.net/article-23049592.html