Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/11/2011

Rouge-gorge

Celui-ci a l'allure d'un gentleman.

 

IMG_11813-rec1-cadre4.jpg

Il a revêtu son spencer orange.

 

Il aime parader autour de la mangeoire et parfois il ne cache pas son caractère un peu batailleur.

 

IMG_11817-rec-cadre4.jpg

Voici le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula).

 

Néerlandais : Roodborst

 

Anglais : Robin

 

Remarque : On retrouve l’orthographe « rougegorge » dans certains guides et sur le WEB. J'ai utilisé les deux orthographes !

 

rougegorge 2011-1-cadre4.jpg

Revoir :

 

http://papylou.skynetblogs.be/tag/rouge-gorge

 

http://papylou.skynetblogs.be/tag/rougegorge

 

http://papylou.blogs.lalibre.be/tag/rouge-gorge

 

http://papylou.blogs.lalibre.be/tag/rougegorge

 

 

Pour compléter :

 

http://www.oiseaux.net/dossiers/yves.thonnerieux/rougegorge.html

 

 

 

Et un texte :

 

« Au feu ! au feu ! crièrent les moineaux.
Au feu ! son plastron brûle !
Qu’on déverse sur lui le seau
De la petite Ursule ! »
Mais calmement, le rouge-gorge
Continuait à remuer
Les pattes, la queue, le gosier
Sans voir qu’il faisait flamboyer
Autour de lui, l’hiver entier.

 

(Maurice Carême, La Grange bleue, 1961)

 

 Note n° 1222

23/11/2011

Pinson des arbres

Un couple plutôt discret.

 

Modeste et discret, il picore les restes laissés par les visiteurs de la mangeoire.

 

Monsieur a mis son beau costume avec ses deux galons blancs.

 

IMG_11931-rec-cadre4.jpg

 

IMG_12025-rec-cadre4.jpg

 

IMG_12026-rec-cadre4.jpg


Madame le surveille de loin ; beaucoup plus discrète dans sa tenue assez terne.

 

IMG_11962-rec-cadre4.jpg

IMG_11960-rec-cadre4.jpg

IMG_11958-rec-cadre4.jpg

Voici le pinson des arbres (Fringilla coelebs) que l'on reverra souvent cet hiver, ainsi que son cousin le pinson du nord.

 

Néerlandais : Vink

 

Anglais : Chaffinch

 

Pinson des arbres 2011-1-cadre4.jpg

Revoir :

 

http://papylou.blogs.lalibre.be/tag/pinson%20des%20arbres

 

http://papylou.skynetblogs.be/tag/pinson%20des%20arbres

 

http://papylou-varia.skynetblogs.be/tag/pinson%20des%20arbres

 

 

Et un texte :

 

Le Pinson et la Pie

 

 

 - Apprends-moi donc une chanson,
Demandait la bavarde pie
A l'agréable et gai pinson
Qui chantait au printemps sur l'épine fleurie:
- Allez, vous vous moquez, ma mie;
A gens de votre espèce, ah ! je gagerais bien
Que jamais on n'apprendra rien.
- Eh quoi ! la raison, je te prie?
- Mais c'est que pour s'instruire et savoir bien chanter
Il faudrait savoir écouter,
Et jamais babillard n'écouta de sa vie.

 

Mme de la Férandière née vers 1675-1746

15:03 Publié dans Nature, Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin, automne, pinson

22/11/2011

Verdier

On remarque tout de suite son passage sur la mangeoire. Après lui, plus rien ! Que des enveloppes de graines de tournesol. Son bec puissant lui permet de les broyer.

 

En cette période de l'année, il a pris sa belle livrée jaune.

 

IMG_11794-rec-cadre4.jpg

C'est le verdier d’Europe ( Carduelis chloris).

 

Néerlandais : Groenling

 

Anglais : Greenfinch

 

IMG_11786-rec-cadre4.jpg


 

IMG_11789-rec-cadre4.jpg



Revoir :

 

http://papylou.blogs.lalibre.be/tag/verdier

 

http://papylou.skynetblogs.be/tag/verdier

 

http://papylou-varia.skynetblogs.be/tag/verdier

 

 

Et un texte :

Victor HUGO   (1802-1885)

 

Liberté !

 

De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?

De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,
Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents ?
De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?
Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naître
L'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ?
Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?
Qu'est-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents-là
Pour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?

Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?
Qui sait si le verdier qu'on dérobe aux rameaux,
Qui sait si le malheur qu'on fait aux animaux
Et si la servitude inutile des bêtes
Ne se résolvent pas en Nérons sur nos têtes ?
Qui sait si le carcan ne sort pas des licous ?
Oh! de nos actions qui sait les contre-coups,
Et quels noirs croisements ont au fond du mystère
Tant de choses qu'on fait en riant sur la terre ?
Quand vous cadenassez sous un réseau de fer
Tous ces buveurs d'azur faits pour s'enivrer d'air,
Tous ces nageurs charmants de la lumière bleue,
Chardonneret, pinson, moineau franc, hochequeue,
Croyez-vous que le bec sanglant des passereaux
Ne touche pas à l'homme en heurtant ces barreaux ?

Prenez garde à la sombre équité. Prenez garde !
Partout où pleure et crie un captif, Dieu regarde.
Ne comprenez-vous pas que vous êtes méchants ?
À tous ces enfermés donnez la clef des champs !
Aux champs les rossignols, aux champs les hirondelles ;
Les âmes expieront tout ce qu'on fait aux ailes.
La balance invisible a deux plateaux obscurs.
Prenez garde aux cachots dont vous ornez vos murs !
Du treillage aux fils d'or naissent les noires grilles ;
La volière sinistre est mère des bastilles.
Respect aux doux passants des airs, des prés, des eaux !
Toute la liberté qu'on prend à des oiseaux
Le destin juste et dur la reprend à des hommes.
Nous avons des tyrans parce que nous en sommes.
Tu veux être libre, homme ? et de quel droit, ayant
Chez toi le détenu, ce témoin effrayant ?
Ce qu'on croit sans défense est défendu par l'ombre.
Toute l'immensité sur ce pauvre oiseau sombre
Se penche, et te dévoue à l'expiation.
Je t'admire, oppresseur, criant: oppression !
Le sort te tient pendant que ta démence brave
Ce forçat qui sur toi jette une ombre d'esclave
Et la cage qui pend au seuil de ta maison
Vit, chante, et fait sortir de terre la prison.

 

07:10 Publié dans Nature, Oiseaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardin, automne, verdier