Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/10/2011

Le temps des vacances (14)

Samedi 24 septembre (suite)

 

Nous terminons la journée par la visite de la chapelle Sainte-Roseline (Les-Arcs-sur-Argens).

 

IMG_11118-bis-cadre4.jpg

Cette chapelle date du XIème siècle et faisait partie d'un abbaye, aujourd'hui domaine privé.

 

IMG_11107-bis-cadre4.jpg

 

 

À l'intérieur de la chapelle, on peut admirer un retable de 1541 montrant une Nativité attribuable à l'école de Nice des frères Bréa, probablement à François Bréa et un maître-autel baroque entouré d'un retable sculpté qui encadre une Descente de croix du début du XVIème siècle.

 

IMG_11115bis-cadre4.jpg

IMG_11115-rec-cadre4.jpg

IMG_11104-bis-cadre4.jpg

 

sainte roseline-cadre4.jpg

Le bâtiment a été restauré en 1969 grâce au mécénat d'Adrien Maeght. Il s'est alors enrichi d'œuvres d'art moderne : une grande mosaïque murale réalisée en 1975 par Marc Chagall représentant « Le repas des Anges », l'un des miracles attribués à Sainte Roseline, des vitraux rénovés et un bas-relief, « Le miracle des Roses », de Giacometti.

 

IMG_11108-bis-cadre4.jpg

 

IMG_11109-bis-cadre4.jpg

IMG_11114-bis-cadre4.jpg

 

IMG_11113-bis-cadre4.jpg

 

 

 

La chapelle présente la dépouille de sainte Roseline.

 

PORTRAIT-FEMME-1589-la-ste.jpg

 

 

 

 

 

Fille du seigneur des Arcs, Roseline de Villeneuve devint chartreuse à 25 ans puis prieure. Elle mourut en 1329 à 66 ans. On lui attribue de nombreux miracles. Sa dépouille est exposée dans une châsse en cristal. Allongée sur le dos, la sainte est présentée habillée dans sa tenue de cartusaine, blanche à coiffe noire. Son visage, ses mains et ses pieds sont visibles et ont l'apparence d'une peau desséchée et noircie. En réalité, il s'agit principalement d'un revêtement de cire vernie posé à la fin du XIXème siècle par un médecin italien sur les ossements de la sainte à laquelle il a ainsi donné un aspect momifié. Une radiographie du corps révèle également la présence d'une structure métallique de maintien du squelette.

 

 

 

Aux alentours, une exposition temporaire d' œuvres de Jim Dine.

 

IMG_11116-bis-cadre4.jpg

 

Jim Dine est né le 16 juin 1935 à Cincinnati (États-Unis). Il obtient un Bachelor of Fine Arts à l'université de l'Ohio en 1957.

 

IMG_11117-bis-cadre4.jpg


Considéré comme un des pionniers du pop art américain, il commence à exposer dès les années 60, mais conteste l'étiquette d'artiste pop qui lui est attachée.


Il utilise des objets communs réels qu'il peint et insère dans ses œuvres, ce qui le rapproche de la culture populaire. Loin de peindre un monde extérieur, c'est son monde intérieur avec son propre vocabulaire qu'il met sur la toile.


Il s'installe à Londres en 1967 et peaufine sa technique jusqu'à son retour aux Etats-Unis en 1971, où il se consacre au dessin. L'estampe tient une place importante dans son œuvre. Bois gravé,
lithographie ou eau-forte, il pousse chaque procédé à ses limites extrêmes.


Il se démarque du pop art et introduit dans ses œuvres des motifs qui reviennent comme des signatures : le cœur, les outils, le crâne, la Vénus de Milo ou d'autres plus originaux comme Pinocchio.

 

Dans les années 1980, la sculpture prend une place prépondérante. Un changement se produit alors dans le sujet même de son art : il passe d'objets artificiels à naturels.


Le 16 mai 2008, il a inauguré une statue de bronze haute de 9 mètres, « Walking to Boras », représentant un Pinocchio en train de marcher.

 

IMG_11119-bis-cadre4.jpg

 

IMG_11121-bis-cadre4.jpg


Très exposé aux Etats-Unis, comme en 2004 au National Gallery of Art à Washington, Jim Dine a exposé en France en 2007 pour une immense rétrospective de son œuvre (1985-2006).

 

IMG_11120-bis-cadre4.jpg

Figure majeure de l'art américain, il poursuit une recherche de l'identité à travers ses œuvres qui, s'inscrivant dans le pop art tout en s'en détachant, sont l'expression d'un monde intérieur très personnel.

 

 

IMG_11124-bis1-cadre4.jpg

Pour compléter :

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Sainte-Roseline

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Br%C3%A9a

 

http://www.zetetique.fr/divers/SainteRoseline.pdf

 

http://transenprovence.over-blog.com/article-23177294.html

 

http://rolandbussone.canalblog.com/archives/2011/09/02/21909838.html

 

http://www.yesicannes.com/yesicannes/jim_dine_sainte_roseline.html

 

 

IMG_11122-bis-cadre4.jpg

 

 

Commentaires

On y trouve de l'art ancien, du moderne et du contemporain. Voilà une chapelle,
une région à voir, merci Papylou !

Écrit par : mh | 20/10/2011

Les commentaires sont fermés.