Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/02/2010

Tourterelle turque (1)

Encore une autre visiteuse de notre mangeoire hivernale.

 

Je l'ai surprise sur son poste d'observation favori, le sorbier qui surplombe notre terrasse.

IMG_8282-rec-cadre3.jpg
IMG_8283-bis-cadre3.jpg
IMG_8285-rec-cadre3.jpg
IMG_8286-rec-cadre3.jpg
IMG_8290-rec-cadre3.jpg

Inconnue il y a 30 ans en Europe occidentale, cette espèce originaire de l'Inde est désormais l'un de nos oiseaux les plus commun en milieu urbain ou suburbain. De couleur gris-beige uni, d'allure élancée, sa silhouette évoque souvent celle d'un petit rapace, ce qui lui vaut régulièrement les foudres des passereaux.

 

De tempérament peu farouche, la Tourterelle turque (Streptopelia decaocto) se repère facilement grâce à son chant répétitif qu'elle émet du haut d'un fil électrique, d'une antenne ou d'un lampadaire.

 

Espèce essentiellement granivore, elle ajoute à son ordinaire, dès l'arrivée des beaux jours, quelques fleurs, insectes, bourgeons qu'elle consomme avec gourmandise.

 

La Tourterelle turque demeure une espèce anthropophile profitant ainsi d'apports de nourriture et surtout d'une certaine sécurité en l'absence de prédateurs. Son territoire, de un à deux hectares, peut être partagé avec d'autres couples suivant sa richesse alimentaire.

 

Dès l'arrivée de l'hiver, les couples, jusque là isolés, s'associent en grandes bandes aux abords des exploitations agricoles, des silos et des poulaillers, bref partout où la nourriture abonde.

 

L'oiseau niche dans les arbres ou bien sur les édifices en plein coeur des villes. Les lampadaires et même les poteaux supportant les fils électriques peuvent faire office de lieu de nidification privilégié. Le nid, très plat, formé de brindilles et de matériaux divers, se trouve en règle générale entre deux et quatre mètres.

 

Complètement protégée, la Tourterelle turque n'est nullement menacée.

 

 

Référence:

 

http://environnement.wallonie.be/ong/refuges/strdec.html

 

Revoir:

 

http://papylou.blogs.lalibre.be/archive/2008/08/08/tourterelle-turque.html

 

http://papylou.skynetblogs.be/post/6130671/tourterelle-turque

 

Pour compléter:

 

http://www.sciencesnaturelles.be/cb/ornitho_especes/tourterelle.htm

 

 

Commentaires

Sont-elles fidèles à un endroit particulier? Quand nous nous rendons dans le Midi et que nous nous installons sur la terrasse, nous avons chaque fois l'impression que c'est le même couple de tourterelles qui vient voir s'il y a quelques mies de pain à grappiller par là. Jolies photos.

Écrit par : Tania | 08/02/2010

Nous avons récupéré 2 tourterelles tombées du nid, pas de problème pour les nourir et au bout de 2 semaines l'envie de sortir . On les a laché dans notre petit jardin, vol difficile , leur mère les a reconnu et une a été guidé vers son nid. dans la journée , elle vient nous voir......pour manger. L'autre a plus de difficulté et nous l'attrapons le soir pour la remettre dans sa cage. Au bout de trois jours de ce manège ,la mère (on suppose ) s'en approche dans la journée pour leur mettre des petits coups de bec sur le dos. Est-ce ça veut dire qu'il y a conflit de territoir ? rejet du fait de l'approche humaine ? Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : cazenave | 18/03/2010

Voici le commentaire d'une spécialiste de la biodiversité:

A mon avis, aucun problème du fait que ces animaux soient « apprivoisés » par l’homme, pour la mère. L’odorat des oiseaux n’a rien à voir avec celui des mammifères et je ne pense pas que la femelle soit « fâchée » de votre intervention.

Cependant, il se peut que maintenant que les jeunes commencent à bien se débrouiller, il y ait effectivement une territorialité qui s’installe, la mère défendant son chez soi et invitant ainsi sa progéniture à s’émanciper. C’est la loi de la nature…



Elle ne les tuera pas, bien entendu mais elle va leur en faire voir jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils doivent changer de cap.

Si les jeunes sont pleinement autonomes, il n’y aura pas de soucis…



Ils seront peut-être plus proches des humains mais je ne pense pas que cela pose un réel problème. Les gens n’ont pas de rancœur vis-à-vis des tourterelles.



Bien sincèrement et bonnes observations,



Vinciane Schockert

Écrit par : Papylou | 23/03/2010

Les commentaires sont fermés.